Le syndrome du "pipi au lit" n'est pas incurable

Les informations ci-dessous ne peuvent en aucun cas se substituer à une consultation auprès d'un médecin. Elles ne peuvent non plus constituer un diagnostic, lequel nécessite un examen auprès de son médecin traitant. Ce contenu n'est présenté qu'à titre informatif afin de faciliter le dialogue avec un spécialiste lors d'une consultation.

L'énurésie nocturne, est pour faire simple, le terme qui désigne le fait de “faire pipi au lit” chez l'adulte. Cette affection provoque des fuites urinaires, elle touche les personnes (chez l'adulte comme chez l'enfant) souffrant d'un mauvais contrôle du réflexe de miction (immaturité de l'appareil urinaire), d'un sommeil trop profond, d'une malformation ou d'un trouble psycho-affectif.

Cause de l'énurésie

Il peut exister plusieurs explications à l'énurésie, comme cité précédemment, il peut s'agir de problème urologique, psychologiques, de constipation ou de sommeil. L'énurésie peut se transmettre des parents aux enfants. En effet il existe 44% de risques qu'un enfant soit énurétique, si un des deux parents l'étaient et 77% si les deux l'étaient.

Traitement de l'énurésie chez l'enfant et chez l'adulte

Elle peut-être traitée facilement en prenant différentes mesures hygiéno-diététiques (qui mêlent hygiène et diététique). Ainsi il est conseillé de favoriser la miction (autrement dit l'acte d'uriner) avant le coucher. De même il faut éviter les boissons dans les 1 à 2 heures qui précèdent le coucher. Il faut savoir que si l'enfant (ou l'adulte) bois un liquide, après seulement 1h il est en capacité d'uriner. Un aspect psychologique peut-être prépondérant dans certains cas, ainsi il faut pour une énurésie chez l'enfant comme chez l'adulte, dédramatiser la situation, dire que ce n'est pas grave et qu'il faut essayer de se contrôler tout en ne donnant pas l'impression à l'enfant que c'est quelque chose de mal.

La rééducation ou l'éducation vésicale

Les conseils doivent être donné par un spécialiste, on consultera donc le pédiatre, le médecin de famille, l'urologue ou le gynécologue. Suivant l'immaturité et donc le degré de l'énurésie subie différentes sortent de rééducations peuvent être mise en place. Le but étant de remuscler le périnée ou d'obtenir une capacité vésicale plus importante sans distendre l'appareil urinaire et provoquer un relâchement périnéal.

Traitements médicamenteux : traitement pharmacologique anticholinergique

Le traitement doit être vu au cas par cas et surtout en fonction de l'âge du patient souffrant de cette pathologie. Le médecin compétent préscrira en fonction des cas les médicaments appropriés.

Enuresie et homéopathie

Il n'est pas démontré que l'homéopathie puisse avoir un effet sur l'énurésie.

Enurésie primaire et secondaire

L'énurésie nocturne primaire concerne les enfants souffrants de cette incontinence nocturne depuis toujours. Ainsi un enfant qui a toujours souffert de ce problème souffre d'une énurésie primaire infantile. L'énurésie secondaire concerne les enfants ayant souffert de cette gène après une période de 6 mois sans “pipi au lit” dans le cas d'énurésie nocturne.